top of page
Rechercher
  • designetfengshui

Utiliser consciemment les couleurs

Dernière mise à jour : 11 juil. 2023



Lorsqu’il intervient sur un espace donné, un designer d'intérieur joue avec tous les éléments qui sont à sa disposition pour influencer la perception du volume, délimiter les espaces, corriger les défauts et créer une ambiance. Les lignes, les volumes, la luminosité, les matériaux et les couleurs sont autant d’éléments qui l’aident dans son travail.


Au-delà de son simple effet esthétique, choisir une couleur n’est pas anodin car celle-ci a presque toujours un impact sur nos émotions. Le bleu est apaisant, le rouge stimulant, le violet favorise la créativité, le jaune procure de la joie, le rose calme et génère du bien-être, les couleurs chaudes favorisent la concentration... Il est important de choisir votre couleur selon la fonction de la pièce : il n’est ainsi pas forcément opportun de mettre du rouge dans une chambre à coucher. Peut-être que votre sommeil en sera perturbé.


Spontanément, les personnes choisissent généralement de peindre leurs murs en blanc, par facilité, par économie ou par peur de se tromper. On considère qu’on se lasse moins rapidement du blanc, que celui-ci contribue à agrandir un espace, qu’il favorise le niveau de luminosité d’une pièce, et plus généralement, qu’il se combine facilement avec tout. Les arguments en faveur du blanc sont ainsi légion. S’ils ne sont pas faux, il n’empêche que se servir du blanc comme solution de facilité peut contribuer à affadir un lieu et ainsi le priver de caractère. Et c’est sans compter qu’en procédant de cette façon, on se prive du bénéfice des couleurs sur notre bien-être.


L’impact des couleurs sur nos émotions a généralement lieu de façon inconsciente.

Cependant, nous connaissons souvent leur signification symbolique et les choisissons aussi pour cela. Ainsi, en occident, le blanc symbolise la pureté, la légèreté, l’innocence, la sérénité ; le noir symbolise le luxe et l’élégance ; le rouge la passion, l’amour, la force et j’en passe.


Mais la symbolique d’une couleur ne fait pas la pluie ou le beau temps sur l’état d’esprit d’un individu. Une couleur peut plonger une personne dans un état de bonheur paisible ou à l’inverse de malaise si elle évoque des souvenirs heureux ou bien douloureux. Si ces émotions sont encore vives, elles peuvent prendre le dessus sur les émotions ressenties via le symbole véhiculé par notre culture. Les couleurs ont ainsi avoir un impact sur notre bien-être lorsqu’elles nous relient à notre histoire personnelle. Il faut en avoir conscience afin d’en tirer parti.


Au-delà de ces considérations psychologiques, on utilise aussi les couleurs en fonction des caractéristiques du lieu : selon que l’espace est grand, exigu, haut ou bas de plafond, sombre ou bien lumineux, on choisira des couleurs claires ou foncées. Cependant, il peut être pertinent d’aller à l’encontre de ces « injonctions » et valoriser les défauts d’un lieu à l’aide des couleurs plutôt que de chercher à les camoufler. Une pièce sombre aura tout intérêt à être peinte dans des couleurs profondes qui exacerberont son côté « cocon » plutôt que d’être peintes en blanc ou dans des couleurs claires. Le blanc n’apportera pas de luminosité. Il fait chatoyer la luminosité lorsque celle-ci est présente mais il ne la crée pas. A vous alors d’adapter alors la fonction de la pièce à ses caractéristiques. Une pièce sombre par exemple se prêtera très bien à une chambre, à une salle de méditation ou à une bibliothèque.


Une couleur bien choisie crée un sentiment d’homogénéité entre plusieurs pièces disparates, elle les relie entre eux et génère l’harmonie. Elle permet également de relever, de faire ressortir d’autres couleurs, de créer du dynamisme, du contraste. En générant une ambiance, une atmosphère, elle témoigne de l’identité que l’on souhaite donner à un espace.


Enfin, lorsque l’on regarde un espace avec le regard d’un expert Feng Shui, une couleur devient un outil au service de la gestion des énergies d’un lieu. Ainsi les bleus prononcés et les noirs stimulent les énergies que l’on qualifie comme relevant de l’élément eau, les blancs, gris et métal stimulent les énergies relevant de l’élément métal, etc. Dans cette perspective, on procède d’abord à une analyse énergétique exhaustive du lieu puis on fait des choix en termes d’aménagement, d’ameublement et de décoration selon les énergies que l’on a repérées. Cette recherche se combine avec les objectifs généraux attendus en termes de fonctionnalité de la pièce, d’ambiance recherchée, etc.


On peut ainsi voir à quel point la couleur est ainsi un formidable outil à la disposition du designer. Il serait dommage de s’en passer. Charge à lui et à vous d’en faire le meilleur usage !

11 vues

Comments


bottom of page